Santé cardio-vasculaire

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les maladies cardiovasculaires regroupent un certain nombre de troubles affectant le cœur et les vaisseaux sanguins comme :

  •  l’hypertension artérielle (élévation de la tension)
  • les cardiopathies coronariennes (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le muscle cardiaque : crise cardiaque ou infarctus) 
  • les maladies cérébro-vasculaires (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau : accident vasculaire cérébral)
  • les artériopathies périphériques (touchant les vaisseaux sanguins qui alimentent les bras et les jambes)
  •  l’insuffisance cardiaque (touchant le muscle cardiaque qui est incapable d’assurer normalement son rôle de propulsion du sang dans l’organisme) 
  • les cardiopathies rhumatismales (affectant le muscle et les valves cardiaques et résultat d’un rhumatisme articulaire aigu)
  • les cardiopathies congénitales (malformations de la structure du cœur déjà présentes à la naissance) 
  • les cardiomyopathies (affectant le muscle cardiaque)
  • les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires (obstruction des veines des jambes par un caillot sanguin, susceptible de se libérer et de migrer vers le cœur ou les poumons).

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : elles provoquent plus de décès que toute autre cause de mortalité.
On estime qu’en 2012, 17,5 millions de personnes en sont mortes, soit 30% de l’ensemble des décès dans le monde. Selon les estimations, 7,5 millions de ces décès sont dus aux cardiopathies coronariennes et 6,7 millions à l’accident vasculaire cérébral.

D’ici 2030, près de 23,6 millions de personnes mourront de maladies cardiovasculaires, principalement de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Selon les projections, ces affections resteront la première des causes de mortalité.

Il est possible de prévenir la plupart des maladies cardiovasculaires en s’attaquant aux facteurs de risque.

Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires ?

  • l’hypertension artérielle
  • le tabac
  • la sédentarité
  • l’obésité
  • le diabète
  • l’excès de cholestérol
  • le stress
  • l’hérédité familiale, l’age et le sexe font partis des facteurs de risque non modifiables.

On a constaté que cesser de fumer, réduire l’apport en sel dans son alimentation, consommer des fruits et des légumes, pratiquer une activité physique régulière et éviter l’usage nocif de l’alcool permettent de réduire le risque de maladie cardiovasculaire.

Il existe aussi un certain nombre de déterminants sous-jacents des maladies cardiovasculaires. Ils proviennent des principales évolutions sociales, économiques et culturelles : la mondialisation, l’urbanisation, la pauvreté et le vieillissement de la population.