Rester actif en télétravail

Quatre conseils pour rester actif en télétravail

Le reconfinement de la population provoque une augmentation des
comportements sédentaires. Or, même en télétravail, nous pouvons lutter contre la
sédentarité.
Au printemps le premier confinement a cloué une partie de la population sur
une chaise avec une moyenne de 6h30 assis par jour.
La sédentarité est considérée comme un problème de santé publique mondiale,
par l’OMS.
 Elle est à l’origine de 10% des décés en Europe. En effet la sédentarité
augmente le risque de développer une maladie cardiovasculaire mais aussi le
diabète ou l’hypertension artérielle. Les conséquences sur la santé ne sont pas
seulement physiques mais aussi psychologiques : en parallèle nous assistons à
une augmentation de la dépression, de l’anxiété, du stress.
Au quotidien, il existe plusieurs réflexes qui peuvent permettre de lutter contre
les effets néfastes de l’inactivité.

PRATIQUER UNE ACTIVITE PHYSIQUE

Favoriser tout mouvement quotidien (un  article intéressant sur le sujet )
Il est important de veiller à maintenir son activité sportive au quotidien en compensant l’impossibilité de pratiquer certains sports par d’autres activités (jeux actifs avec les enfants, marche…).
Il est aussi nécessaire d’encourager les personnes déjà peu actives à intégrer progressivement et par étapes « l’activité physique au quotidien ». Cela peut être l’occasion d’avoir un chien qui motivera son maître à le promener chaque jour, prendre des bâtons de marche afin d’avoir une marche plus tonique…

FAIRE 15 MINUTES DE PAUSE TOUTES LES 2 HEURES

L’activité physique quotidienne n’est pas suffisante pour pallier les effets du télétravail : faire du sport c’est bien mais il faut éviter de rester statique pendant 8 h d’affilées.
Or en télétravail, l’absence de déjeuner ou de pauses café entre collègue, rend les temps de pause beaucoup moins automatiques. Ces moments loin du poste de travail doivent faire partie intégrante du programme de la journée. Il est recommandé de s’accorder 5 min de pause toutes les heures ou 15 min toutes les 2 heures afin de permettre un repos visuel et d’éviter de maintenir une posture assise trop longtemps.

BOUGER DEPUIS SON BUREAU

La meilleure posture est celle que l’on change souvent : quelque soit la
posture le mieux est de changer souvent afin d’alterner les sollicitations et
les points de pression.
Pensez aussi à faire bouger les articulations du poignet, son cou,chevilles,
lombaires, et toutes les articulations ankylosées.
Utiliser des « Swiss Balls », pédaliers ou encore travailler debout peut permettre de fragmenter le temps statique par petites périodes.
Un court échauffement de 5-10 min est important avant de commencer sa journée, avec des étirements, en insistant sur les épaules, le dos et le bassin.

IDENTIFIER DES STRATÉGIES POUR CHANGER RÉGULIÈREMENT DE POSITION

À chacun de trouver ses stratégies : cela peut être marcher quand vous êtes
au téléphone, éventuellement changer de zone de travail (ce qui sera aussi à l’origine de changement de position).
L’important est de garder en tête cette nécessité de bouger.